...pour le titre à vous de choisir!
Depuis longtemps je rêve d'avoir un four pour réaliser ces petites choses multicolores devant lesquelles je bave : les macarons.
Après les essais de La Poule ici, et , j'étais avertie qu'il me faudrait de la patience et surtout ne pas être trop déçue quand mes premiers macarons ne seraient pas parfaits. Ben oui : craquelés ou sans collerette par exemple... inévitablement j'étais préparée à les rater alors psychologiquement tout allait bien avant que je me lance.
Donc voilà hier après midi je me suis lancée aidée du magnifique livre de Christophe Michalak (C'est du gâteau). Les macarons dont je rêvais ressemblent à ça :

Macmicha

Vous aussi ils vous ont mis l'eau à la bouche?
Seulement voilà j'ai suivi exactement ce qui était écrit à la lettre... Bien studieusement... mais les macarons ne doivent vraiment pas être faits pour moi... Allez je vous offre une bonne minute de fou rire car mes macarons à moi ils ressemblent à ça :

Macmarl

La photo ne vous le montre pas mais ils sont très bon quand même, hein! ;o)

Le pire dans tout ça c'est que j'ai hésité à diviser les quantités de la recette par deux... Et j'aurais dû car du coup, j'ai produit des macarons tchernobylesques pendant plus de trois heures!

Et quand je suis allée voir le blog de Mercotte la reine des macarons où elle explique sa méthode pour les "desperate macaron's girl", eh beeennn... même si elle précise que tout ça est à prendre au second degré, je me suis quand même dite que les macarons ce devait pas être pour moi à part pour les manger... ;o)